Nomad nous apprend des choses sur Babels ?

EN Discussions on the politics of Babels, alternative interpretation systems, linguistic diversity and the Social Forums
ES Discusiones políticas sobre Babels, sistemas alternativos de interpretación, diversidad lingüística y los foros sociales...
FR Discussions politiques sur Babels, les systèmes d'interprétation alternatifs, la diversité linguistique et les forums sociaux...

Nomad nous apprend des choses sur Babels ?

Postby ljesover » Mon Jul 12, 2004 2:01 pm

Salut

C'est une vraie question. Ci après un document témoignant du travail politique qui commence à être entrepris entre les acteurs-actrices du projet Nomad.

Rappel.
Nomad http://nomad.apo33.org

Après en avoir discuté avec eux, ils/elles sont ok pour que nous profitions de leur réflexion même si pour le moment elle est encore à l'état de brouillon ou commes ils disent "il ne s'agit que d'un matériau à retravailler et développer: à mettre en forme"

----

Bonjour à tous,

Nous nous sommes réunis à Paris, Mohamed, Nizar, Julien, Jean-François et moi-même autour des deux propositions de textes « Charte » et « label » (voir ci-joint) qui avaient été produits pour commencer à élaborer un texte fondateur du projet Nomad. Cette réunion nous a permis d'éclaircir les problèmes et enjeux d'écriture d'un tel texte. Ce texte viserait plusieurs objectifs: il servirait de Charte de principes du projet Nomad pour que chacun sache sur quelles bases il s'implique et quels principes politiques il s'engage à respecter en participant à Nomad. Mais ce texte aurait aussi pour fonction de réinscrire le projet de Nomad dans une perspective politico-historique visant à transmettre une philosophie, une éthique à travers la mise en oeuvre de pratiques concrètes.

Or l'articulation d'un programme d'actions et d'une vision du monde définit la forme « Manifeste ». C'est pourquoi nous avons décidé de partir sur l'écriture d'un Manifeste Nomad qui réunirait et approfondirait les éléments posés dans les deux textes (à lire pour comprendre ce qui suit).




L'écriture de ce Manifeste prendra sans doute un peu de temps: elle devra prendre en compte non seulement la vision politique/éthique/philosophique que nous voulons partager mais aussi comment cette vision se réalise pratiquement (quels modes d'organisation politique concrets elle propose et comment elle se confronte aux contradictions de terrain).

Tous les commentaires qui pourront contribuer à l'écriture de ce Manifeste seront les bienvenus.

Je tenterai de composer un plan d'écriture du Manifeste au cour de cet été que je proposerais à la rentrée.




Nous avons dégagé quelques distinctions préliminaires qui nous semblaient essentielles pour poser les bases d'un projet clair:




Premièrement: distinguer l'outil de transmission de la traduction produit par l'équipe Nomad du projet Nomad. Cet outil s'appelle "TARG" (et non « Nomad »).

Deuxièmement: le terrain d'action du projet Nomad se limite essentiellement à celui des Forums Sociaux, ces Forums étant considérés comme des espaces d'expérimentation de solutions techniques et de pratiques alternatives. Ceci ne veut pas dire que les outils développés ou expérimentés par Nomad ne peuvent être utilisés en dehors des Forums, mais il s'agit d'éviter une instrumentalisation des expériences de Nomad pour des finalités extérieures (intéressées) au projet Nomad lui-même.

Troisièmement: les outils développés par Nomad sont totalement libres: quiconque peut utiliser les outils développés par Nomad, mais il doit en indiquer l'origine de production.

Quatrièmement: l'utilisation des outils développés par Nomad n'implique pas que le projet soit et puisse se revendiquer comme projet Nomad. Tout le monde a le droit d'utiliser les outils développés par l'équipe Nomad mais ne peut se revendiquer comme projet Nomad qu'à partir du moment où il respecte les principes éthiques et politiques posés par le Manifeste.




Questions que nous avons abordé au cours des discussions et qui restent à développer:




Qu'est-ce que cela veut dire de prendre les Forums comme des espaces d'expérimentation?

Le Forum n'est pas un fin en soi: le Forum est un point de rencontre et de partage de perspectives politiques:

_lieu de partage de différentes solutions techniques: il ne s'agit pas de construire des systèmes techniques, mais de partager le savoir sur les multiples solutions techniques. La construction n'intervient que s'il y a pas de précédent (exemple: Targ).

_le cadre du Forum met à disposition des ressources qui permettent de tester et valider des solutions techniques. Le cadre des Forums peut devenir un lieu de réappropriation du savoir.

_rien n'empêche que d'autres réseaux se montent parallèlement au réseau Nomad impliqué dans les Forums pour en dégager des ressources, mais cela doit rester parallèle au réseau Nomad.




Le mode d'organisation de Nomad: le réseau _ la question de la représentativité

Nomad n'est pas une organisation politique mais fonctionne comme un réseau. Les acteurs participant à Nomad s'y impliquent en tant qu'individus et s'ils s'y impliquent en relation avec une entité (exemple: Babels ou Apo33), cette entitée sera considérée comme une constellation particulière à l'intérieur ou en relation avec le réseau Nomad. Dans tous les cas: il ne peut y avoir de représentant élu de Nomad ni de représentant élu d'une autre organisation dans Nomad. Est reconnu comme acteur de Nomad celui qui s'implique pratiquement sur des projets Nomad en respectant les principes du projet Nomad. L'activité et le respect des principes sont les seuls critères légitimes pour parler en tant que Nomad.

Ceci marque une position critique du système électoral: désigner un représentant a pour conséquence quasi-mécanique de briser la dynamique de réseau, de briser le développement des liens en réseau étoilé. Lorsque quelqu'un est désigné tous les liens tendent à converger vers cette seule personne élue (le représentant), ce qui pour conséquence un processus de fétichisation du délégué (voir travaux de Bourdieu dans « Langage et pouvoir symbolique », chapitre sur la représentation politique).




Les modes d'implication dans le projet Nomad _ la question du volontariat

L'engagement en tant que Nomad dans le cadre des Forums ne peut être que bénévole/volontaire. Le principe de l'engagement volontaire a pour but de clarifier les bases sur lesquelles quelqu'un s'implique dans le projet Nomad. Une personne qui s'implique de manière bénévole s'implique sur des bases politiques: il est maître de son engagement. Il n'est ni subordonné ni dépendant d'un employeur ou d'une nécessité matérielle.

En dehors du cadre des Forums, un acteur de Nomad peut être rémunéré mais seulement pour des tâches techniques déterminées.

Le principe du volontariat a aussi une visée politique: impliquer des volontaires plutôt que faire appel à une société de service c'est affirmer que les acteurs du Forum doivent participer au processus de construction du Forum et non pas seulement consommer le contenu d'un Forum construit par d'autres. Il vise à remettre en question la division du travail entre producteurs (soumis à une direction et dépendants de cette direction à cause du salaire) et consommateurs.

Ceci implique qu'il ne peut y avoir de mixité entre Nomad et un système commercial dans le cadre des Forums. Par non-mixité de Nomad avec un système commercial nous entendons mixité entre des volontaires et des salariés d'une entreprise de service. Il est en effet possible de louer un système technique que l'on ne peut construire soi-même (considérant qu'il serait alors mieux de privilégier une structure s'inscrivant dans une perspective économique alternative), mais il est injuste et contraire aux principes du projet Nomad de faire appel à un société de service pour telle question technique et en même temps d'impliquer des volontaires.

Lorsque ces situations se produisent les acteurs peuvent en toute liberté utiliser les outils développés par Nomad mais ne peuvent se revendiquer en tant que Nomad.

Le « recrutement » de volontaires suffisant n'est pas de l'unique responsabilité des acteurs de Nomad, elle est de la responsabilité des organisateurs du Forum dans le cadre duquel Nomad intervient. Si les organisateurs du Forum ne souhaitent pas endosser cette responsabilité, Nomad peut se retirer du Forum.




La question économique : que veut dire développer la production locale ?

Si Nomad développe et propose des solutions techniques alternatives, cela ne veut pas dire qu'il va amener de nouveaux outils dans les différents pays où il intervient. A travers le partage du savoir, l'objectif poursuivi est le développement d'un économie parallèle qui permette à chacun de développer son autonomie de production. Cette économie parallèle sera désignée par le terme d'économie « locale » dans un sens spécifique: local veut dire que ce sont les acteurs eux-mêmes qui définissent leur propres besoins et outils. Le terme « local » a donc une double signification: une signification géographique (permettre l'autonomie des producteurs et acteurs de terrain) et une signification éthico-politique: il s'agit d'une localité située dans une micro-économie, un noeud dans le réseau mondial d'une économie alternative.

Exemple: pour le Forum Social à Porto Alegre, nous commencerons par chercher des producteurs locaux pour développer les outils radio nécessaires pour le système de traduction. Cependant si les seuls producteurs locaux (géographiquement) que nous trouvons se développent dans une logique capitaliste, nous privilégirons des producteurs alternatifs étrangers (local au sens éthique).




Qu'est-ce qu'on entend par technologie alternative ?

C'est une technologie dont la documentation (qui rend possible la reproduction libre de l'outil) est libre d'accès.

Il existe des technologies qui en elles-mêmes sont alternatives (comme par exemple le système informatique GNU-linux au contraire du système Windows) et des manières alternatives d'utiliser des technologies déjà existantes (exemple: réutilisation de la boucle magnétique): la technologie n'est véritablement alternative que si elle s'articule à une pratique alternative.

Une technologie est alternative lorsqu'on peut développer/suivre des chemins différents pour l'utiliser: elle ouvre la possibilité de l'utiliser de manières différentes en fonction de contextes différents. Une technologie n'est pas alternative si elle n'a qu'une application possible. Ce principe vise à remettre en question la fonctionnalité unilatérale imposée par le système commercial et la posture de consommateur qui lui correspond. Une technologie est alternative lorsque l'usager est aussi responsable que le producteur des conséquences de l'utilisation de son outil.

Su ce point: voir développement dans le texte « label Nomad ».




Le rapport au système commercial

Les outils développés par Nomad étant libres il est possible de les utiliser en dehors des projets Nomad. Mais il faut distinguer les outils développés par Nomad du projet Nomad qui consiste en un réseau international d'acteurs réunis pour affirmer et développer le partage du savoir et le partage des pratiques de réappropriation des technologies.

Ceux qui utilisent la technologie Nomad (comme TARG) pour une intervention rémunérée en dehors du projet Nomad doivent indiquer l'origine de la production de l'outil. L'outil étant libre, l'intervenant ne peut faire payer l'utilisation de l'outil (à part les problèmes relatifs au matériel) mais seulement le service rendu.

Le réseau Nomad ne peut être utilisé comme vecteur de publicité pour des projets lucratifs extérieurs au projet Nomad. Les ressources que Nomad peut mettre à disposition de certains acteurs pour diffuser des outils ne doivent pas servir pour des intérêts lucratifs. Le réseau Nomad ne doit pas être utilisé à une autre fin que celle qu'il s'est donné (voir Manifeste).




Autres problèmes à réfléchir:

- quelles sont nos conditions et principes pour cohabiter et partager l'espace du Forum avec d'autres
projets qui peuvent télescoper avec nous. Pour éviter tout aspect concurrentiel ?

- quelles positions politiques pouvons-nous prendre à propos de ces projets parallèles ?

- comment pouvons-nous aussi partager avec eux nos expériences ? et sous quelles formes ?


Sophie



LABEL NOMAD
-----------------------------------------------------

[Préambule]

La majorité des entreprises multinationales justifient
leurs pratiques par la maximisation du profit
quantifié en argent. Tout bien dépourvu d'une valeur
spéculative n'est pas pris en compte ce qui se
manifeste dans certains cas par des violations des
éthiques et des cultures locales et par la destruction
d'acquis sociaux et de biens humanitaires
(environnement, équilibre écologique, droit à la
santé, droit à l'eau, culture, art, patrimoine,
générations futures... etc)
Ces pratiques ont influencé le rapport de l'homme avec
la technologie, qui devient de plus en plus de
l'apanage des entreprises ( au sens entreprendre)
lucratives, et l'utilisateur devient un consommateur
d'un produit occultant le savoir. Complices par leurs
passivité et consentement, les consommateurs ou
potentiels consommateurs sont pris en compte dans ce
processus de diffusion de la technologie comme des
vecteurs économiques dépourvus de tout pouvoir.
Le Label NOMAD veut impliquer tous les acteurs
technologiques afin qu'ils récupèrent un pouvoir
confisqué et assumer leur responsabilité concernant
les conséquences de toute nouvelle technologie.

L'éthique n'est pas universelle. C'est une notion
relative qui dépend du lieu et de l'époque : la
réflexion et l'ouverture d'un processus à tous les
acteurs garantiraient le respect des cultures locales
et des droits des différents acteurs.


[Ethique]
Toute « technologie » sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où elle est issue d'un processus de
réflexion ouvert intégrant tous les acteurs
technologiques ainsi que toute personne concernée par
l'impact de cette technologie

Acteurs technologiques:
- Initiateur de l'idée
-Toute personne qui participe à la concrétisation

- Les utilisateurs
- Les diffuseurs de la technologie




[Libertés]

- Toute technologie sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où toute personne a le droit de la
reproduire et de l'utiliser n'importe où et n'importe
quand.

- Toute technologie sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où des informations suffisantes pour
l'étudier et la reproduire sont librement accessibles
à toute personne.

- Toute technologie sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où toute personne a le droit de la
modifier et de la développer.

- Toute technologie sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où toute personne a le droit de la
diffuser

- Toute technologie sera conforme au label NOMAD à
partir du moment où tous ses acteurs ont le droit de
rendre accessible toute information supplémentaire
pour l'étudier et pour la reproduire sans aucune
censure.

[Projet]
Tout projet sera conforme au label NOMAD à partir du
moment où il devient un processus permanent de
recherche, de pratiques et de construction de
technologies alternatives conformes au label NOMAD.



[Terminologie]
Une technologie est un savoir faire acquis par la
recherche et l'accumulation des expériences. C'est un
ensemble de pratiques, outils de recherches et de
production qui peut aboutir à un produit, un procédé
ou à une norme.

Une technologie alternative est une technologie qui
offre le choix aux acteurs pour trouver un nouveau
chemin pour aboutir au produit, procédé ou norme.
ljesover
.
.
 
Posts: 173
Joined: Thu Nov 20, 2003 9:36 am
Location: France

Return to Political Discussions

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests

cron