interprétation simultanée / consécutive

Discussions relatives aux coordinations Babels en France et en Belgique-België
Evelyne

interprétation simultanée / consécutive

Postby Evelyne » Mon Oct 11, 2004 9:46 pm

Bonjour à tou-te-s les babelistes,
je n'ai pas donné suite aux invitations aux différentes rencontres à Paris (j'habite en province, etc...), pour autant les sujets abordés m'intéressent énormément.
Je souhaite aborder la question de l'interprétation simultanée / consécutive, à partir de mon point de vue et de mon expérience de non-professionnelle. [Française de naissance et de culture, j'ai vécu plusieurs années au Brésil et suis donc devenue bilingue et bi-culturelle en français et en portugais du Brésil]. J'ai eu de multiples occasions de servir d'interprète, dans l'université où je travaillais, lors de la venue d'universitaires ou de chercheurs français, dans le cadre de conférences, ou de colloques, ou encore de groupes de travail dans le cadre de la coopération : dans tous les cas dont je peux me souvenir, après quelques minutes de rodage entre l'intervenant (que je ne connaissais pas, bien sûr) et moi, nous avons trouvé notre "rythme de croisière", par la pratique de l'interprétation consécutive, à la satisfaction semble-t-il du public, qui n'a jamais manifesté être gêné par cette alternance.
J'aimerais savoir les raisons pour lesquelles c'est l'interprétation simultanée qui a été retenue pour les forums. Il me semble, en effet, qu'un interprète débutant, ou non expérimenté, peut plus facilement et rapidement s'adapter au rythme de l'interprétation consécutive.
NB: je participerai, en principe, au FSM à Porto Alegre en tant qu'interprète bénévole pour une délégation française. D'ici là je reste bien sûr à disposition pour les traductions écrites !

FIEREMANS Marlene

Postby FIEREMANS Marlene » Thu Dec 02, 2004 4:55 pm

As-tu déjà participé à un forum ?
Souvent il y a 5 à 6 intervenants qui parfois n'hésitent pas à se couper la parole : cela me semble déjà une bonne raison mais en réalité il y a aussi le fait que les gens portent des casques pour écouter les traductions.
A Paris par exemple, les français mettaient leur casque pour écouter les traductions des différents intervenants étrangers mais enlevaient ce même casque aussitôt qu'un intervenant français prenait la parole. Si la traduction n'est pas simultané les auditeurs ratent une bonne partie des traductions parce que les intervenants ne vont pas attendre la fin de la traduction.
Il y aussi les cas de figure où, par manque d'interprète, il fallait parfois passer par deux interprétations simultanées pour arriver à assurer une certaine langue (à Paris par exemple, de nombreux interprètes pouvaient assurer la traduction entre l'anglais et l'espagnol mais pas entre le français et l'espagnol - donc , si celui qui traduisait vers le français ne parlait pas espagnol, il fallait assurer la traduction de l'intervenant espagnol d'abord vers l'anglais qui était ensuite traduit vers le français!!!). Là, il faut que ce soit vraiment simultanée!

Guest

Traduction consécutive ou simultanée

Postby Guest » Fri Dec 03, 2004 6:46 pm

De toute facon, il sera toujours utile à se rendre compte que la possibilité d'interprétation consécutive existe. P. ex. dans un séminaire, il n'y avait pas de cabine francaise, mais il y avait un francais qui voulait dire quelque chose. Bon, pour ce qu'il a dit, quelqu'un a traduit en anglais, ce que les interprètes dans les cabines ont pris (ceux qui savaient francais pouvaient le prendre directement.) L'interprétation consécutive sera aussi utile pendant les ateliers quand il n'y a simplement pas la technique pour la méthode simultanée.

Gerd Büntzly


Return to “Babels-fr & babels-be”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest