CR Runion 24 février 2004

Discussions relatives aux coordinations Babels en France et en Belgique-België
Guillaume

CR Runion 24 février 2004

Postby Guillaume » Wed Feb 25, 2004 2:00 pm

Compte-rendu de la réunion de travail du 24 février 2004 de Babels-FR
Salle de réunion des Petites Ecuries grâce à Claire



PRESENTS : Claire, Danièle, Françoise, Guillaume, Jean-Paul, Laurent, Sarah, Stéphanie.

Agostina, Jeanne, Juliette traductrices, élèves de l’Esit se sont jointes à nous pour cette seule séance

ORDRE DU JOUR PROPOSE

Remboursement frais FSE, Accompagnement Technique, Financement, DemandeArtisans du Monde, Locaux, Site Internet, Newsletter

REMBOURSEMENT FRAIS FSE (Danièle, Françoise)

- 428 personnes ont été remboursées
- 90 vont être remboursés prochainement
- 110/120 dossiers sont en attente par manque d’information sur les références bancaires.

L’équipe pilotée par Danièle et Françoise continue à se battre pour avoir les informations nécessaires sur les codes Swift et IBAN des banques destinataires. Ceci est particulièrement complexe pour certains pays comme le Royaume Uni qui traînent les pieds pour s’adapter aux normes européennes. A noter que le processus est coûteux du fait que nous prenons en charge les frais de virement qui peuvent s’avérer plus élevés que le montant des frais lui-même. L’équipe estime à 42 jours le temps qui a été nécessaire pour traiter 400 virements et 100 chèques. La comptabilité des remboursements n’est même pas encore commencée ; on estime le temps nécessaire à trois mois.

Des mails de réclamation arrivent concernant des remboursements pour lesquels nous n’avons pas reçu de demandes assorties de justificatifs.

Pour l’avenir, une solution qui consisterait à déléguer aux coordinations nationales les remboursements n’est pas envisageable en l’état, pour des raisons juridiques et fiscales liées aux subventions. De même, « documenter » un écran sur internet poserait des problèmes de sécurité bancaire.

Des pistes de progrès sont évoquées pour l’avenir : délégation partielle aux agences de voyage ; établissement d’un modèle de demande d’information bancaire à envoyer aux interprètes avant leur départ ; conception d’un document illustré type BD faisant ressortir les obstacles et particularismes nationaux.

Est également évoquée la nécessité de transmission de savoir et d’expérience aux futurs coordinateurs ayant à s’occuper d’argent.

Le mail de Laurent à Genèse ce 26 février précise les projets ci-dessus.

FONCTIONNEMENT DU RESEAU (Laurent)

La discussion sur les remboursements permet à Laurent de faire un point sur le rôle de l’Association pour le Réseau Babels. Cette association de quatre membres « légaux » présidée par Anne Dao, a été créée pour des raisons administratives et juridiques. Il fallait une personne morale pour encaisser et redistribuer des fonds. L’Association a été créée dans ce seul but. Elle gère des fonds qui ne lui appartiennent pas. Babels n’a pas de fonds propres.

Il existe en France une structure associative qui fait appel à des volontaires. Un but important de cette structure est de créer les conditions pour que Babels soit pleinement intégré au processus politique des forums sociaux, par exemple le FSE 2004 au Royaume Uni. Pour revenir au financement, Babels va proposer un budget au FSE pour l’évènement de 2004. Si le budget est accepté, soit la structure Babels UK accepte de le gérer ; soit comme pour le FSE 2003 l’argent sera versé à l’Association pour le Réseau Babels qui le gérera. A l’heure actuelle, même s’il existe des volontaires au sein de Babels UK, l’étape politique est inexistante.

Guillaume et Jean-Pierre soulèvent le problème de la perception par les coordinations nationales autres que Babels FR de l’équilibre du pouvoir et de l’influence au sein du réseau. Il serait naïf de penser « qu’il n’y a pas de pouvoir » et de nier la réalité. Est évoquée à ce sujet la possibilité d’élargir à des non Français l’appartenance à l’Association pour le Réseau Babels. Ceci pourrait être une alternative à la multiplication d’Associations nationales dans le but de gérer les fonds. La notion juridique d’Association « Européenne » n’existe pas encore. Laurent souligne l’importance d’être partie présente au FSE auquel les coordinations nationales de Babels sont d’une certaine façon subordonnées en fonction des décisions politiques qui sont prises au niveau européen.

Laurent insiste sur le fait que l’enjeu principal à l’heure actuelle est surtout de trouver des subventions pour faire vivre Babels. Les fonds pourront être liés à des situations évènementielles (Forums et colloques divers) et a-évènementiels (Lexiques, Nomad, Accompagnement Technique….).

En réponse à une question de Jeanne, Laurent explique que Transtrad est une base de données portant sur 1600 traducteurs et une multiplicité de langues, crée en août 2003 pour les besoins du FSE. Les objectifs de Transtrad n’ont pas été formalisés. Pour Laurent, Transtrad se décline comme suit :

- Préparation et Mémoire des Forums Sociaux
- Projets non commerciaux proposés indirectement par des organisations liées à des évènements (par exemple annulation de la dette)
- Projets initiés par nous-mêmes sur des thèmes qui intéressent certains ; à partir de la validation d’un projet, (par exemple conséquences d’un barrage sur l’éco-système) on prendrait contact avec des organisations qui seraient partenaires, on chercherait des textes qu’on traduirait, après avoir décidé des langues sources comme des langues cibles…Les traductions seraient proposées à des journaux comme à de maisons d’édition alternatives…des contreparties créatives devraient être recherchées.

SUBVENTIONS ET FINANCEMENTS seront abordés à propos de Transtrad, comme ils le seront dans la suite de la réunion à différentes reprises. Il faudra identifier de façon créative les projets possibles susceptibles de susciter des subventions ou financements. Stéphanie propose un séminaire de créativité au vert. Le « fund raising » est un métier. Il s’agit d’abord d’identifier des sources de financement (commission européenne, francophonie, fondations etc…), puis de savoir présenter des projets de façon efficace. Isabelle, une cousine de Laurent est spécialisée sur le montage de tels dossiers ; Susana, la femme de Guillaume, également. On pourra faire appel à elles. Françoise attire notre attention sur les aspects fiscaux. Un groupe de travail sera formé avec Claire Françoise, Laurent, Stéphanie, Yan.


PROJET ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE (Guillaume)

Le projet, dont les objectifs doivent rapidement être précisés, fait suite aux actions entreprises pour la préparation du FSE. De nombreux interprètes bénévoles débutants avaient en octobre et novembre derniers été sensibilisés aux exigences de l’interprétation en cabine. Le feedback avait été positif.. L’idée de développer un processus continu d’accompagnement technique (cette expression est préférée à celle de formation laquelle appartient au système éducatif) a été présentée lors de la réunion de debriefing du 20 décembre dernier. Guillaume a écrit à tous ceux qui avaient manifesté leur intérêt pour le développement d’un tel processus. Une réunion de lancement du projet est prévue le jeudi 4 mars prochain de 17h30 à 20h. Que ceux qui sont interessés écrivent à Guillaume g.franck2@wanadoo.fr. Le lieu de la réunion (sans doute à côté de Sèvres Bab) vous sera communiqué dès que nous en aurons la confirmation, avant la fin de cette semaine.

Dans ses grande lignes, le projet s’adresse à tous ceux qui aimeraient être initiés au travail d’interprétation, ou qui aimeraient développer leurs compétences après une première expérience.. Il s’agit de personnes qui pratiquent déjà usuellement au moins une langue autre que leur langue maternelle. Il ne s’agit donc pas de cours de langue. Il ne s’agit pas non plus de faire concurrence aux Ecoles d’interprète.

Outre la participation comme interprètes bénévoles dans des évènements correspondant à la charte de Babels, ces actions pourront s’adresser à ceux qui ont la responsabilité de coordination de réunions, colloques, séminaires internationaux et qui ont besoin de s’adresser à des publics multilingues. A ce sujet, Guillaume est en contact avec FAC (Formation Action Citoyenne), une association de formation alternative située à Lyon. La possibilité d’un partenariat entre Babels et FAC va être bientôt exploré.

Un court débat suit la présentation de Guillaume, soulevant plusieurs questions :

- Subventions ou financements éventuels pouvant être liées au projet
- Statut de Babels dans le partenariat
- Maintien du bénévolat et de la démarche militante (Jean-Pierre)
- Corollairement, prise en compte des besoins de formation des interprètes professionnels aux thèmes de l’altermondialisme qu’ils ignorent souvent


ARTISANS DU MONDE (Stéphanie)

Stéphanie rappelle une demande d’interprètes pour la mi-mars. Artisans du Monde, situé à Lille, fait partie du réseau européen News de commerce équitable. Leur attente est que nous fournissions des interprètes sans contrepartie. Leur activité ne rentre pas vraiment dans la charte de Babels car les acteurs sont tous internes à un seul réseau. La diversité requise par la charte n’est pas présente. La demande qui nous est faite pose cependant un problème intéressant, celui de faire réfléchir Artisans du Monde à ce que pourrait être un budget équitable (éthique) pour une interprétation militante. L’idée de partenariat entre Artisans du Monde et Babels est évoquée. Est également évoquée la pertinence de faire passer une information sur le réseau Babels. Aucune décision n’est prise, le débat est ouvert, mais une réponse rapide est nécessaire.

SITE INTERNET (Laurent)

Le site actuel a été construit au fur et à mesure des besoins. Il est nécessaire de repenser le système d’information de façon globale, comprenant tous les éléments actuels, dont lexiques et photos, avec des liens facilitant le passage des uns aux autres, et intégrant le forum. Un système réactualisé devrait permettre plus d'autonomie aux utilisateurs et responsables de projets divers. Stéphanie intervient pour dire que les lexiques ne sont pas sur le site Babels, mais sur un site Spip permettant une bonne souplesse d’utilisation. Yan va travailler avec Laurent sur la refondation du site. Autres volontaires ?

PROCHAINE REUNION

Mardi 9 mars dans un lieu à déterminer

n.b. Les notes prises en réunion ne rendent peut être pas totalement justice aux propos tenus, en particulier pour ce qui touche au fonctionnement de Babels. Les commentaires sont bienvenus, Guillaume

steph
.
.
Posts: 143
Joined: Mon Nov 24, 2003 10:00 am
Location: France

Séminaire Babels.

Postby steph » Wed Feb 25, 2004 3:56 pm

"Stéphanie propose un séminaire de créativité au vert."

Qu'en termes fleuris ces choses-là sont dites :))

Je serais d'avis de chercher des fonds pour organiser une rencontre de babéliens sur ce qu'il est possible de faire pour promouvoir la diversité linguistique - hors de la volonté d'être un acteur politique des FS à part entière. Hors des FSE, FSM, contre-G8 et tutti quanti.

Babels est un réseau éparpillé de part le monde : l'idée est séduisante. Mais concrètement, on est amené à se voir qu'au moment d'un forum social européen ou mondial. Donc, par petits groupes. Ce qui réduit la réflexion à peau de chagrin... ou la confine dans un forum, ou une mailing list. Et entretient la confusion sur ce qu'est Babels (des écrans d'ordinateurs?), comment ça fonctionne, comment circule l'info, qui a pris quelle initiative, de quoi a-t-on besoin pour s'investir dans tel ou tel projet ou lancer son propre projet, etc...

L'AEP de Londres serait une l'occasion d'une bien belle rencontre. Elle ne devrait pas être la seule. Et surtout, n'iront à Londres que ceux qui pourront faire le "choix budgétaire" d'y aller. :(

Donc, l'idée est de trouver des fonds pour se rencontrer. A PLEIN.
On peut aussi aller cueillir des fraises ou faire des guirlandes de pâquerettes, c'est pas exclu. Et faire un lexique sur le sujet... :))
stéph


Return to “Babels-fr & babels-be”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest