CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

EN International Council - ES Consejo Internacional - FR Conseil international
EN Hemispheric Council - ES Consejo Hemisférico - FR Conseil hémisphérique
EN European Preparatory Assembly - ES Asamblea Europea de Preparación - FR Assemblée Européenne de Préparation
Cathy
.
.
Posts: 52
Joined: Thu Mar 10, 2005 12:40 pm
Location: Barcelona
Contact:

CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

Postby Cathy » Tue Mar 25, 2008 1:02 am

FR/ES/EN/PT

Postez en réponse vos suggestions pour le débat stratégique de transformation du FSM, merci
Manden en respuesta vuestras sugerencias para el debate estrategico de transformacion del FSM, gracias
Post in answer your suggestions for the WSF's transformation strategical debate, thanks
Mandem na resposta suas sugestões para o debate estratégico de transformação do forum social mundial, obrigada

Cathy
.
.
Posts: 52
Joined: Thu Mar 10, 2005 12:40 pm
Location: Barcelona
Contact:

Re: CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

Postby Cathy » Wed Mar 26, 2008 5:56 pm

FR/ES/EN/PT

6 d’entre nous iront vendredi prochain au Conseil International du Forum Social Mondial, nous sommes interprètes et délégués, puisque babels est membre du CI.

Ce sera, on espère, un CI pas comme les autres, car il traitera pour la première fois de réforme des forums. Bien sûr c’est parce que les forums sont en baisse, mais l’assemblée des mouvements sociaux pousse fort au CI et c’est aussi la première fois que les propositions babels d’améliorations s’inscrivent parfaitement dans l’ordre du jour et donc, à mon avis, ont une chance d’être vraiment entendues.

Les débats sont en cours depuis cet été : http://www.forumsocialmundial.org.br/di ... _debate_FR , la consultation préalable par Internet est fermée, mais il n’est pas trop tard pour une contribution orale de babels au débat lui-même.

Donc, aidez-nous : ressortez vos suggestions, vos analyses, vos critiques, vos plans d’action, c’est un bon moment ! Donnez-nous votre avis pour qu’on puisse en tenir compte dans nos interventions, ou vos messages pour qu’on puisse les distribuer, bref on verra en fonction de votre participation.

Veuillez signer votre contribution et préciser si vous avez fait la coodination dans babels et quoi, merci

EN

6 of us will go next Friday to the World Social Forum’s International Council, we will be interpreters and delegates, as Babels is CI’s member.

It will be, we hope, a different CI, because it will deal for the first time about forums’ reform. Of course it’s because the forums are decreasing, but the social movements’ assembly is strongly pushing in the CI and it’s also the first time that Babels’ betterment proposals perfectly go together with the agenda and then, in my opinion, have a chance to be eared.

Debates are going on since this summer: http://www.forumsocialmundial.org.br/di ... _debate_EN , the Internet preliminary consult is closed, but it’s not too late for a Babels’ oral contribution in the debate itself.

Then please help us: take out again your suggestions, your analysis, your critics, your action plans, it’s a good moment! Give us your opinion so we can take it into account in our speeches, or your messages to be diffused, we’ll see depending on your participation.

Please sign your contribution and say if you have been coordinating in babels and what, Thanks

ES

6 de nosotros irán, el próximo viernes al Consejo Internacional del Foro Social Mundial, somos intérpretes y delegados, puesto que babels es miembro del CI.

Será, esperamos un CI diferente de los demás, porque tratará por primera vez de reforma de los foros. Por supuesto que es porque los foros están bajando, pero la asamblea de movimientos sociales empuja fuerte en el CI y es también la primera vez que las propuestas babels de mejora entrarán perfectamente en el orden del día y por lo tanto tienen, en mi opinión, tienen una oportunidad de ser oídas.

Se está debatiendo desde este verano: http://www.forumsocialmundial.org.br/di ... _debate_ES , la consulta previa en Internet está cerrada, pero todavía no es tarde para una intervención oral de babels en el debate mismo.

Por lo tanto ayúdennos: vuelvan a sacar vuestras sugerencias, vuestros análisis, vuestras criticas, vuestros planes de acción, es un buen momento!, Esperamos vuestra opinión para poder tomarla en cuenta en nuestras intervenciones, o vuestros mensajes para difundirlos, ya veremos en función de vuestra participación.

Por favor firmen su contribución, y añaden si fueron coordinadores babels, y que hicieron, gracias

PT

6 de nós irão, na próxima sorry, no, ao Conselho Internacional do Fórum Social Mundial, somos intérpretes e delegados, posto que babels é membro do CI.

Será, esperamos, un CI diferente dos demais porque tratará pela primeira vez de reforma dos fóruns. Certamente é porque os fóruns estão diminuindo, mas a assembléia de movimentos sociais empurra forte no CI e é também a primeira vez que as propostas de babels de melhora entrarão perfeitamente na ordem do dia e por tudo isso, na minha opinião, têm oportunidade de serem ouvidas.

Está em debate desde o verão: http://www.forumsocialmundial.org.br/di ... _debate_PT , a consulta prévia na Internet está encerrada, mas ainda não é tarde para uma intervenção oral de babels no próprio debate.

Por tudo isso, por favor, ajudem-nos! voltem a manifestar suas sugestões, suas análises, suas críticas, seus planos de ação, é um bom momento! Esperamos sua opinião para poder lervá-la em conta nas nossas intervenções ou suas mensagens para difundí-las e logo veremos a função de sua opinião.

Por favor, assine sua contribuição e dize si foi coordenador babels e que fez, obrigada.

Cathy

monica
.
.
Posts: 34
Joined: Sun Aug 08, 2004 10:48 pm

Re: CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

Postby monica » Wed Mar 26, 2008 7:17 pm

Hola Cathy.
Gracias por la información, me parece muy puntual.Este debate dentro del CI y la reunión en Nairobi traerán quizá profundos cambios en los próximos foros. La participación política de Babels como miembro del CI debe hacerse dentro de la reunión, como delegados, y estos ser voceros de nuestras opiniones, ideas y posición. Esto determinará el futuro de la red y su acción con los movimientos sociales.Debemos por lo tanto participar( eso espero,de parte de los que nos hallamos a kilómetros) en este espacio virtual para abrir el debate, compartir e intercambiar opiniones, y proponer acciones y estrategiasa seguir. No es el CI el que toma las decisiones y luego nosotros nos acomodamos, sino que debemos ser parte activa de ellas.
Personalmente tengo una posición definida desde el principio, y es la participación política y práctica de la red en la traducción e interpretación, asi como la de promotores del cambio.La interpretación a hacerse, tiene que ser no solo en las lenguas oficialmente impuestas sino en las llamadas minoritarias para el proceso de expansión del foro y la acción conjunta de los movimientos.Esta es para mí un principio.De lo contrario no contribuimos al proceso de expansión para la acción.
Besos
Mónica
FR
Salut Cathy. Merci de tes renseignements, qui sont très ponctuels. Ce débat à l´intérieur du CI ,qui se poursuivra à Nairobi apportera des changements sûrement profonds dans la structure des Forums. la participation politique de Babels, comme membre du CI doit donc se manifester à la réunion,en tant que délégués , et ceux-ci rapporter nos idées,et positions.(J´espère bien la particiaption...)Cela définira le futur du réseau et son action avec les mouvements sociaux. Pour les autres qui sommes à des kilomètres, participer à ce débat virtuel devrait être une tâche.
Je pense, et l´ai toujours soutenu, que le réseau doit participer politiquement et dans la pratique de l´interprétation et la traduction, comme acteur du chengement. L´interprétation donc est à se faire non seulement dans les langues officiellement consacrées, mais dans les minoritaires, de façon à ce que le processus d´élargissement du Forum et l´action conjointe des mouvements sociaux puissent devenir réalité. Le cas échéant on ne fait aucune contribution et on reste comme des prestataires de services.
Bises
Mónica

Cathy
.
.
Posts: 52
Joined: Thu Mar 10, 2005 12:40 pm
Location: Barcelona
Contact:

en vrac, quelques réflexions

Postby Cathy » Thu Mar 27, 2008 2:19 am

FR

Jetez un oeil sur le débat: http://www.forumsocialmundial.org.br/ (aller à débat stratégique) puis allez à - Questions pour la discussion de stratégies, vous verrez que l'intervention de babels se situe sur les points 3 et 4 de l'ordre du jour:
*FSM : celui qui faisait partie du scénario antérieur au FSM, l’évolution du FSM en tant qu’événement et processus, ses fruits et ses dilemmes ?
*Avenir : recroiser les sujets traités ci-dessus, essayer de formuler des propositions politiques et organisationnelles pour la continuité du FSM.

Ici réflexions de fond (ou philosophico-politiques), dans le prochain les questions organisationnelles (propositions d'amélioration pratiques des forums)

Babels est une organisation atypique dans les Forums, on pense souvent que nous n’avons pas d’action politique car notre travail politique se fait dans les forums eux-mêmes, il n’existe pas en dehors. C’est une action de l’ombre et de l’intérieur pour l’intérêt commun, pour appuyer les autres actions.

Babels s’est crée d’abord pour que tous aient l’interprétation et non pas seulement ceux qui avaient les moyens de se le payer et ensuite pour que chacun puisse parler la langue de son choix, aplanissant les différences de conditions de participation entre les personnes et organisations parlant une langue dominante et les autres, en d’autres termes, babels travaille pour que les forums respectent leur charte de principes et soient le plus démocratiques possible, c’est pourquoi il y a souvent une tension avec d’autres organisateurs, parce que on s’est créés pour lutter à l’intérieur des forums mêmes, pour que les dominants incluent dans les faits ceux qui ont le plus de mal à se faire entendre (parce qu’ils n’ont pas de moyens financiers aussi importants que d’autres ou parce qu’ils ne font pas partie de l’élite parlant une ou plusieurs langues dominantes). Babels s'est créé en 2002 parce qu'il y avait déjà des dérapages au début (et, entre nous, c'est normal, c'est le lot de toute aventure humaine). Quand on s'est créés les "gros" avaient interprétation et les autres pas, tu parles d'une inclusion dans la dynamique internationale des forums...

En fait notre travail activiste, est de rendre un service au forum, mais il y a souvent un malentendu sur ce service. Notre travail est de rendre au forum le service d’être le plus possible ce qu’il a affirmé vouloir être : un espace d’inclusion de tous les mouvements sociaux. Babels permet, si on veut, d’avoir des interprètes pour tous et dans toutes les langues de leur choix, pour moins cher encore de ce que ça coûte au FSM aujourd’hui, oui c’est possible parce qu’on l’a déjà fait, à condition de s’organiser, les 2 facteurs clef sont le temps et le travail d’équipe, entre nous et avec les autres organisateurs.

La dynamique portée par l'assemblée des mouvements sociaux opposée à celle d'un CI de leaders des forums, existent depuis les débuts, le débat d'aujourd'hui n'est pas nouveau. Ceux d’entre nous qui sommes plus impliqués, avions vu venir la baisse des forums depuis 2003, et ce n’était pas à mon avis tant pour des raisons politiques que pour des raisons pratiques, ou plus exactement les deux : il y a deux voies en politique : la fin justifie les moyens ou les moyens que j’emploie déterminent déjà la fin que nous aurons. Le parti pris des forums d’inclure et sa charte de principes affirmaient résolument que l’organisation des forums est déjà une action politique, que la manière compte autant que les objectifs. Il n’y a rien d’étonnant à ce que beaucoup aient été déçus lorsque le respect des propres principes s’est avéré relatif ou que le gaspillage des efforts humains et des ressources a été indéniable. Nous devons dire que le FSM est sans doute le forum sur lequel nous avons le moins pu remplir notre mission d’intérêt commun.

Nous sommes tous volontaires, les volontaires sont en général les gens qui obéissent sans être payés, mais babels fonctionne comme un forum en soi et organise son travail. Etant autonomes, nous forçons parfois la main aux forums côté égalité de conditions de participation des participants.

judith hitchman
.
.
Posts: 29
Joined: Mon Dec 01, 2003 10:02 am
Location: Tarbes, Pyrenees, France & Ireland

Re: CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

Postby judith hitchman » Thu Mar 27, 2008 12:51 pm

Hello all,

The question of strategy is highly important. I do not quite agree when Cathy says that the success of the Fora is reduced although I do think that the communication does need to be improved. I think the process is going through a transformation that requires reflection on what works, what doesn't and how to move ofrward in a cosntructive manner, using the available energies in a constructive and not futile way. This means asking the question of what is needed to succeed in any project very carefully. The example of the current difficulties we are having in getting our visas etc sorted for those selected to take part in Abuja is a great example of counter-productivity, wasted energies, loss of morale, risk of disengagement...

Here are the points that I feel really need to be made in Abuja by Bablit@s who will be there:


1. Lead time: The necessity for sufficient lead tile for ANY project (including an IC meeting that “only” requires a small team. For an IC meeting, I suggest a minimum of 2-3 months. Freelance professional interpreters have booking almost 6 months in advance, and others with a regular day-job need that amount of time to arrange time off.

2. Guatemala Forum of the Americas and Belem: We need to develop closer links with the organisers as of now for two key reasons. A) Depending on the languages of the speakers in the various events and programme (as well as attendees), we need to start recruiting and training very far ahead. (6 months lead time is pretty much required for a WSF). For this we need to know WHO are the people with whom to liaise. (ie names, faces...) B. Guatemala is a rehearsal for Belem. All efforts invested in training, developing a team in Guatemala will be an added value for Belem (only a few months between the two events).

3. The United Nations have adopted a charter on language diversity and preservation of indigenous languages. The right of peoples to speak their language and particularly the rights of indigenous peoples is part of Babels Charter. This needs to become more central to the WSF process. This means additional means, and needs to be included in projections

4. Babels is itself an outcome of the WSF process & was born due to the need to communicate. We are not a “service provider”, but true political actor, and should be considered as such at all times.

5.In order to be truly efficient budgets for tickets need to be available when at all possible with a lead time of 3 months. Although this poses a problem on one hand, the savings would be considerable. How can we improve this? Are there any solutions possible?(Interest free loan etc?)

6. Transtrad is great toll for translating documents. This is very important for newsletters & in the years when there is a GDA. But we need to develop teams with as much commitment to projects as when there is a WSF global event requiring interpreters. This was probably (one of) the missing links in this years GDA.

FR

Bonjour à tous et à toutes,

La question de la stratégie est d'une très grande importance. Je ne partage pas totalement l'opinion de Cathy quand elle dit que le succes des Forulms est compromis. La Journée d'Action Mondiale a permis a beaucoup plus de personnes sur le plan local et à la base de prendre conscience du processus et y prendre part., meme si je reste persuadee qu'il reste fort à faire en matiere de communication. Je crois que le processus passe par une phase de transformation actuellement qui demande une concertation et une réflexion sur ce qui marche, ce qui ne marche pas et pose problème, de façon à avancer d'une manière constructive, en utilisant les énergies disponsibles d'une façon constructive et non pas futile. Cela veut se poser la question sur ce dont nous avons besoin pour réussir un projet donné d'une manière très attentive. L'exemples des difficultés actuelles que nous vivons pour l'obtention des visas etc pour ceux et celles qui sont selectionnés pour aller au CI d'Abuja exemplifient la contreproductivité même, les énergies perdues, perte de morale, risques de desengagement...

Voici les points que je crois importants de contribuer au débat sur la stratégie à Abuja par les Babelit@s qui y seront:


1. Temps de préparation de projet: Il existe un temps nécessaire à la bonne préparation TOUT projet (y compris d'une réunion de CI, qui ne demande qu'une "petite" équipe) Pour le cas d'une CI je propose un minimum de 2-3 mois délais. Les interprètes indépendants ont des contrats qui sont souvent signés 6 mois à l'avance, et d'autres qui ont un travail salarié par ailleurs ont besoin de temps pour s'organiser et déposer une demande de congés

2. Forum des Amériques de Guatamala et Belem: Nous devons développer des liens plus étroits avec les organisateurs dès à présent pour deux raisons significatives: A) Selon les langues des intervenants dans les conférences prévues au programme (aussi bien que des participants prévus) nous avons besoin de démarrer le recrutement et la formation bien en amont. (6 mois est à peu près le minimum nécessaire pour la préparation d'un évènement FSM). B) Le Guatemala représente une répetition générale pour Belém. Tous les efforts investis dans la formation et la création d'une équipe au Guatamala produiront un effect à plus-value pour Belém. (car il n'y a que quelques mois qui séparent les deux évènements)

3. Les Nations Unies ont adopté une Charte sur la diversité linguistique et la préservation de slangues indigènes. Le droit des peuple de parler leur langue et particulièrement les droits des peuples indigènes fait partie de la Charte de Babels. Cet aspect doit devenir plus fondamental au processus du FSM. Ceci demande des moyens en plus, et devrait être inclu dans les projections financières

4. Babels est né du processus même du FSM, du besoin de communiquer entre nous. Nous ne sommes pas des "prestatiares de services", mais un acteur politique à part entière, et devrait être considéré comme tel à tout moment.

5. De façon à être efficaces, les budgets pour les billets d'avion devraient être mis à disposition 3 mois avant tout projet. Malgré le fait que cela pose un problème, cela produirait des économies substantielles.Comment pouvons-nous améliorer cela? Existe-t-il des solutions? (Prêt sans intérêts etc?)

6. Transtrad est un outil super pour réaliser les traductions de documents.Ceci est très important pour faciliter la traduction des Newsletters et dans les années où se tient une Journée d'Action Mondiale. Mais nous devront mettre en place des équipes avec autant d'engagement que pour les projets ayant besoin d'interprètes. Ceci est probablement (un des) liens manquant dans la Journée Mondiale d'Action de cette année.

Judith

Cathy
.
.
Posts: 52
Joined: Thu Mar 10, 2005 12:40 pm
Location: Barcelona
Contact:

mensaje de Graziela :

Postby Cathy » Thu Mar 27, 2008 5:09 pm

hola, cathy, te escribo muy rapidamente porque pase sin internet desde el lunes y no tendre mucho acceso hoy ni manana.

yo creo que en general lo que hace falta es repetir al ci cosas que ya hemos dicho miles de veces. que si no trabajamos juntos la cosa no va. que somos parte como "ellos" (quien sean!) son. y que si, desde el principio de la organizacion de cualquier foro - fsm, fsa, fse - no estamos presentes en el co, la cosa no funciona. y, claro, que hay que establecer una relacion de confianza y no lo contrario, no de pelea (en todos los foros que vi habia siempre desconfianza entre COs y babels).

despues, creo que el problema de la movilizacion es conjunto: no hay trabajo sistematizado para que haya movilizacion mas local (en todos los niveles, fsm, fsa, fse. la gente mira y ve: hay 9000 babels, ya esta. pero no se preocupa que no hay babels suficiente para hacer un fsm en belem, o un fsa en guatemala, o un fse con gente nueva, incluyendo lenguas y pueblos que no estan presentes). esa movilizacion es algo que deberia empezar muy antes de los eventos y veo que no hay preocupacion ni de babels, ni de lo cos, y aun menos del ci. todas las veces que hable de ello a organizaciones y organizadores se hizo muy poco. Deberia de realizarse junto con la movilización general para los foros.
para el fsa, por ej, babels espera que el co les de una senal de que pueden empezar. el co debe esperar que babels se cree sola, de la nada. y asi no pasa nada y un mes antes del foro habra desesperacion total y van a llamar a que vengan babels de europa y eeuu. y hay un potencial tan grande en todos los lugares del mundo... perdido.

in short: no hay sistematizacion. no hay un plan claro, ni de los COs, ni de babels, que intenta, intenta, pero no tiene un "sistema" (de cambio de informacion, de transparencia, etc).

Por ultimo, creo que es interesante ensenar como seria la situación ideal, el escenario perfecto para que todo funcionara… que babels tuviera X personas para trabajar en la oficina (ya he mencionado antes en algun mensaje, en atenas eramos 2 full-time + por lo menos una persona para cada tema - travel, accommodation, training, visas, planning, lexicon…); cash flow; etc, etc…

aqui te mando lo que escribi a sophie del fse-malmo. cambie todo que sea europa por mundo, para el fsm y creo que da una idea general de lo que pienso.
la primera parte parece ser mas interna a babels, pero yo creo que si el co y principalmente las organizaciones que van a participar en el foro nos ayudaran el proceso seria casi perfecto. es importante tambien hablar de como seria bueno si las organizaciones enviaran I. materiales de lo que van a hablar con bastante antelacion; II. que lenguas desearian, o sea, siempre sobre lo de la relacion babels - organizaciones, babels-co.

I think we should all (and I mean all Europe!!! Because generally the host country is over over over charged…) start mobilization and this means (roughly, of course we can discuss it “deeper”/further): 1. draft a call; 2. send it to ALL organizers and organizations (explaining, again hehehe that we should work together to find interpreters) worldwide (someone might know someone that knows someone…); 3. start contacting a. universities, cultural, language and immigrants centers, etc, etc, etc, and especially spread the news to friends, friends of friends and acquaintances; and 4. as soon as possible, start holding meetings and then “sit prep” (training sessions) with interested people locally (in Stockholm, Gothenburg, Malmö, etc, etc, etc)…

Two of the biggest “problems” we always have are I. what babelit@s call lack of transparency or problems with communication… to avoid that, we should always try to ask people what they think, show them what we are doing, not only informing, but sharing, to build a inclusive and participative process; II. relation OCs-Babels… experience has shown that generally there is a service-oriented relation (even when people say there isn’t) and only because of that I mentioned that so far it seems babels has been excluded – for we are political organizers and participants as well, but even if we repeat that since 2002 every year we have to do it again ;-). There is no trust (even when people say there is) both for world and european social forums processes… we have done several researches to prove that our budget seems huge it is one third (yes, 1/3) of that of paid interpreters. This leads me to: III. (lack of) cash flow – experience has also shown that if we could start dealing with travelling (one of the most difficult parts of organizing interpretation) sooner, we wouldn’t have last moment tickets thus saving a lot; but we all know that it is almost impossible to have the ideal cash flow as to avoid buying tickets in the last minute; and IV. misinterpreting professionals and not professionals categories… even within babels, but especially at OCs, people tend to make this misunderstanding. They say, “if we worked with professionals…”, as if in babels there were only non-professionals, what is not true (there are 4 “levels” in the database – professionals, experienced, occasional and first experience). This said, I believe these issues should be clear, explained in documents from the beginning, not to have problems on the way…

Last but not least:

- languages… organizers also tend to not pay enough attention to this. And I tend to insist in the fact that experience has also proved that the more languages you offer the more people will take part… you only have to think about a film festival… if you want to see a Chinese movie but there’s no Chinese subtitles generally you will prefer a movie you can understand (unless you are crazy as I am hahaha)… so, if we announce that we will have this and that language (let’s say Latvian and Kurdish), people will be more interested in taking part… - and this doesn’t change the budget (the number of languages);

- we should always have a KTF to plan activities between forums (after the current one and before the next one, ic meetings, epas, etc)

- planning, is always a very difficult part! since we need to have the program ready to do it

Cathy
.
.
Posts: 52
Joined: Thu Mar 10, 2005 12:40 pm
Location: Barcelona
Contact:

Re: CI ABUJA / FSM reformas, reformes, WSF reforms

Postby Cathy » Fri Mar 28, 2008 4:59 pm

PT/FR
(écrit au sujet de Caracas = FSM 2006)

PT
Oi
Queria acrescentar algumas coisas às propostas da Judith (em azul) que poderiam ser discutidas pela Babels na reunião do CI
- UN declaration on minority cultures & languages: part of Babels charter
too: how can the WSF process benefit from the declaration?
Link
http://www.unhchr.ch/html/menu3/b/d_minori.htm

Além disso, há uma discussão muito interessante na ONU sobre as línguas ameaçadas
http://www.unesco.org/culture/heritage/ ... 2003.shtml

- FSA/WSF interpreter training & capitalising on the two events with Babels
- WSF 2008: how can we help? Are we doing enough? What other expectations?

Durante a preparação do FSM 2005, surgiu uma idéia de informar os movimentos sociais e outros participantes sobre a interpretação participativa nos FS, especialmente em relação a:
- diversidade linguística para a democratização da participação nos FS e dos movimentos sociais;
- a inclusão na interpretação de pessoas comprometidas com as idéias do FSM e que dominam outro idioma, mas que não são intérpretes profissionais (treinamento);
- Babels não é um prestador de serviços. Apesar disto ser repetido 'ad nauseum', é muito importante para a organização do programa dos FS. Não se encontra intérpretes em prateleiras de supermercado - não se pode decidir dois dias antes do evento quantas atividades terão interpretação. Isso também levanta a questão da democratização dentro do próprio FSM: quem decide quem vai ter interpretação?
- fundo de solidariedade para interpretação: temos visto que as organizações "ricas" pagam interpretação profissional durante os FS. Este dinheiro não poderia ser usado para fornecer interpretação solidária para todos?

etc.
Vou terminar aqui porque ninguém gosta de ler emails longos ;-)

Bettina

FR (réponse au sujet de Caracas = FSM 2006)
Bonjour à tous,

je voudrais dans le sens de ces réflexions ajouter un peu de l’expérience FSMed, pour ceux qui n’aiment pas les longs mails c’est raté, pensez pour me pardonner que ça fait 2 ans que je n’écris pas et que ça se bouscule dans ma tête :

Babels naît (en 2002 pour le 1er FSE) de la volonté de démocratie au sein des forums sociaux d’une poignée d’activistes qui décident de chercher des interprètes volontaires afin que tous aient de l’interprétation et non pas seulement ceux qui peuvent se le payer. => Avec le même argent qui aurait servi à payer des interprètes, on paie le transport, nourriture et éventuellement le logement des interprètes (à niveau juridique, impôts, etc., les interprètes sont alors des invités du forum au même titre qu’un orateur). La mobilisation des interprètes volontaires ayant été un succès, les babels décident de s’organiser en réseau, afin de renouveler l’expérience de l’interprétation pour tous sur d’autres forums et palier les manques organisationnels.

C’est exactement ce dont parle Bettina : « Este dinheiro não poderia ser usado para fornecer interpretação solidária para todos? » ben oui, c’est pour ça, et rien que pour ça au départ, que Babels s’est crée, et c’est ce qu’elle a fait en de nombreuses occasions. La question est uniquement de savoir si les autres organisations organisatrices souhaitent qu’il en soit ainsi, parce que possible « ? » c’est possible !!! et même de faire plus, on l’a fait !!! Mais on ne l’a pas fait seuls, on l’a fait chaque fois que la volonté politique (ou humaine, ce qui revient au même) était là.

Le projet Babels au départ, et celui qui a fait que tant d’interprètes veuillent participer, était une position politique, philosophique et éthique, il s’inscrit en application de la charte de POA et de ses principes démocratiques. Nous sommes un produit de la charte POA, ceux qui se sont créés pour démontrer aux cyniques et aux frileux présents dans toute aventure, que la solidarité, la démocratie ce ne sont pas que des mots et que, oui, c’est possible. C’est à mon avis également une position cohérente, pratique, réaliste, et peut-être la seule valable à long terme. L’idée de fond est que la forme et le fond sont liés, que prétendre gagner la démocratie sans être démocratique est illusoire, cela revient à lutter pour mettre une autre idole à la place de l’idole, une autre oppression à la place de celle existante, d’autres contradictions à la place de celles qu’on dénonce. Les changements qui durent sont ceux qui se font peu à peu.

Les règles, l’expérience. Chaque Forum est différent, et doit à mon avis être abordé de façon particulière. Chaque forum a des manques différents et est organisé par des personnes différentes, c’est avant tout une aventure humaine, il est bon d’établir des protocoles d’action minimum, d’écrire des rapports, mais il faut avoir conscience que, c’est comme un livre de cuisine, sera un bon cuisinier celui qui sera capable de s’inspirer de la recette et non pas de la suivre à la lettre car il manque toujours un ingrédient et on a d’autres choses dans le frigo ou chez la voisine. On cuisine bien avec amour, que ce soit l’amour de l’art culinaire ou pour les personnes qui vont manger.

Pour FSMed, un pas de plus a été franchi en présentant comme projet Babels pour FSMed « interprétation pour tous, dans les langues de leur choix », ce projet a été présenté, débattu et accepté en Assemblée Préparatoire (Chypre) et il a été tenu dans les faits. Il ne faut pas se leurrer, cela demande beaucoup de temps et de travail supplémentaire, et surtout en amont, pour le groupe de coordination Babels en charge du projet, car bien sûr le projet est accepté à condition que ça ne coûte pas plus cher, et donc qu’on travaille plus et plus tôt, mais c’est possible, c’est ce qui s’est passé sur FSMed, la participation de Babels a fait l’unanimité tant pour la qualité de l’interprétation que pour avoir réussi le pari de contribuer à l’égalité de conditions de participation pour les participants au FSMed. Toutes les activités qui l’ont demandé lors de l’inscription, ont eu l’interprétation dans les langues de leur choix (jusqu’à un maximum de 6 langues).

Concrètement : Nous avons convaincu les personnes, réellement impliquées dans l’organisation, du besoin d’avoir le programme à temps, mais ni nous ni eux n’avons pu convaincre les autres : pour une personne qui ne participe pas à l’effort d’organisation, le programme doit être prêt à temps pour l’imprimer, réexpliquer à chaque assemblée est utile, mais trop de choses sont en jeu pour chaque organisation qui voit en priorité son message, son projet, et sous-estime sa transmission, car ils n’ont jamais rien organisé à niveau international. On est donc obligé d’apporter les solutions soi-même. Nous avons par exemple ajouté aux formulaires d’inscription aux assemblées préparatoires et au FSMed lui-même, 3 questions sur les langues comprises et parlées = cela nous a permis de constituer une liste de participants FSMed avec leurs langues (et leurs contacts en cas de besoin) afin de faire au moins des estimations fiables et de chercher les interprètes à temps, acheter des billets à bon prix, etc.. Comme le programme n’était pas prêt à temps pour savoir de combien de cabines nous aurions besoin sur combien de salles, toutes les salles ont été équipées de 5 cabines, = effort financier et de négociation avec les loueurs de cabines, menée par d’autres organisateurs FSMed en défense du projet interprétation pour FSMed proposé par Babels, et concession de Babels acceptant des pupitres au lieu de cabines pour maintenir « l’interprétation pour tous dans les langues de leur choix ». Pour avoir un maximum de langues (6 maxi) nous avons travaillé en cabine pures ET mixtes, selon les besoins = effort de planification pour Babels, les langues des orateurs et langues demandées pour le public figuraient sur le formulaire d’inscription de toutes les activités, et les formulaires nous étaient transmis au fur et à mesure de leur arrivée. Le choix de cabines pures ET mixtes demande des planificateurs aguerris et ayant une énorme capacité de travail, mais permet d’affiner la sélection et de sélectionner les meilleurs interprètes et non pas uniquement ceux qui parlent le plus de langues. Les interprètes ont été satisfaits de tirer parti au maximum de leurs capacités et d’utiliser leurs combinaisons « rares », ils étaient contents de la qualité de leur travail et de celui de leurs collègues : comme de pouvoir compter sur un bon relais, indispensable quand on travaille avec des langues rares.

Les expériences préalables FSE et FSM révélaient un problème de communication avec les autres organisations organisatrices du forum. Il a alors été décidé d’entrer dans la préparation des forums aussitôt que possible. Ce constat était exact. La participation de Babels à tout le processus de préparation FSMed a été déterminante. Nous avons tout d’abord participé aux réunions de la Commission Technique, puis été présents sur les Assemblées Préparatoires, en organisant l’interprétation bien sûr, puis il a fallu convaincre du besoin de présenter le projet Babels à l’Assemblée pour commencer le travail aussitôt que possible sur la base d’un consensus, c’est l’Assemblée qui a accepté le projet. Participer aux réunions de TOUS les groupes de travail, permet de savoir qui fait quoi, de comprendre comment fonctionne ce forum (tous sont différents) d’établir des contacts personnels, que s’établisse la confiance, d’être pris en compte et de prendre en compte la réalité de ce forum. La question de prestataire de service, de notre légitimité à opiner, même sur d’autres points, ne se posait plus car, en participant, on connaît, et en connaissant on est plus à même d’apporter au forum et on est naturellement accepté, c’est la légitimité de ceux qui font le travail, qui s’impliquent et acquièrent une vision globale du projet et pas seulement de la partie Babels. Cela permet au moment où inévitablement le forum accélère d’être en phase avec les autres organisateurs et de fonctionner comme une équipe, cela permet d’improviser et on a, grâce à ça, évité notre lot de catastrophes, on a eu très peur mais tout s’est bien passé. A deux jours du FSMed, nous n’avions pas l’argent pour rembourser les billets. Mon intention, la mort dans l’âme, était d’en informer les interprètes, pour qu’ils décident eux-mêmes de venir ou pas, car remboursement plus tard = remboursement à distance = un travail de fous (on a vu les parisiennes en 2003, 6 mois les pauvres elles ont mis) + du mécontentement des interprètes + des coûts supplémentaires (les virements). Mais ils nous ont dit : ne le faites pas, nous aurons l’argent à temps !... et on les a crus. C’était effectivement résolu 1 heure plus tard : ils ont mis l’argent de leur poche, en attendant que les subventions arrivent, mais ils ont mis l’argent de leur poche, vous voyez le genre…

Le progrès de la démocratie dans les forums :
Tout ceci a été possible en partie comme résultat de notre implication, mais aussi là aussi il ne faut pas se leurrer, en grande partie parce que les autres organisateurs, tout comme nous, avaient la ferme intention de respecter la charte de principes POA et d’organiser un forum depuis la base et démocratique. Tous ces organisateurs sont aujourd’hui conscients du besoin de boucler le programme plus tôt, et de trouver des solutions pour regrouper les séminaires et ateliers, choses que nous n’avons pas réussi à faire. On pourrait donc penser que l’on pourra améliorer, mais demain, sur un autre forum, y compris un autre FSMed, ce seront d’autres organisateurs et les mêmes problèmes depuis zéro. Ceci dit, nous aurions pu présenter plus tôt des explications concrètes, comme le calcul de combien de temps il faut pour les remboursement des billets de 100 interprètes, ça c’est du concret, et cela leur a permis de voir que eux non plus n’étaient pas prêts et de calculer combien de personnes étaient nécessaires, le fait est que peu de personnes ont l’expérience d’organisation internationale et à cette échelle, sur FSMed, personne, seules les babels avions participé à d’autres forums comme organisatrices, mais ce n’est pas le cas sur FSM. Nous avons eu sur FSMed la chance de découvrir que nous n’avions pas de conflit de principes avec les organisateurs (ceux qui réellement travaillent) mais, même ainsi, il est très difficile d’obtenir dans les faits que soient réunies à temps les conditions pour avoir l’interprétation pour tous dans les langues de leur choix, sans avoir à payer des billets à des prix exorbitants et finir par subventionner les compagnie aériennes (on est déjà des pollueurs, ne tombons pas dans l’absurde)

Par rapport au FSM :
L’initiative de demander un engagement du CI en faveur de la diversité linguistique et de l’interprétation pour tous est bien sûr bonne, si vous pensez que vous pourrez réunir un appui suffisant au sein du conseil, sinon, pour louable (et fondamentale) que soit cette initiative, cela pourrait se transformer en un point de non retour. Autrement dit, il me semble prudent d’éviter de se poser en termes de tout ou rien, c'est-à-dire d’éviter de donner pour acquises des choses qui ne le sont pas, pour ensuite se retrouver au pied du mur : ils ont dit non, qu’est-ce qu’on fait ? On participe ou pas ? Et finir par participer dans de mauvaises conditions et dans un climat d’opposition ou d’incompréhension, comme cela est arrivé, avec nombre d’organisateurs, et aussi dans babels.

Il est évident que l’interprétation devrait être pour tous, et que l’argent servant à ce que seules les organisations riches aient de l’interprétation peut servir à ce que tous aient de l’interprétation, mais un des problèmes du FSM est justement le manque de démocratie dans son fonctionnement, on élude ses propres règles et décisions aussi allègrement que le FMI les résolutions de l’ONU. Alors je n’ai que des questions :

- Ces gens avec qui vous avez l’intention d’organiser un forum social ont-ils une volonté démocratique et donc de faire un forum pour de bon ? Ou alors sont-ce de bonnes intentions dont on sait qu’elles ne seront pas tenues ?
- Babels peut participer, si vous pensez que la situation en Amérique du Sud le justifie, à la promotion de ce groupe d’organisations. Mais, sans aucun esprit de polémique ou de provocation, je ne comprends alors pas pourquoi batailler sur la démocratisation que vous ne pourrez pas faire tous seuls ?

Tout ce que je raconte du FSMed ne vaut que très peu à priori pour FSM, car au FSM l’organe de décision est le CI, c’est un groupe fermé et non pas une assemblée ouverte à tous et c’est une structure hiérarchique : ceux qui sont au CI ne sont pas ceux qui font le boulot d’organisation concret, ceux qui décident ne sont pas ceux qui se débrouillent des conséquences pratiques des décisions. C’est toujours plus ou moins ainsi car, d’une manière ou d’une autre, peu à peu les choses se hiérarchisent, c’est un mouvement naturel, les humains organisent avec au bout l’institutionnalisation. La beauté et la force de Babels est d’avoir à la fois accepté spontanément la hiérarchie qui s’instaure naturellement, et d’avoir en même temps évité de pérenniser cette hiérarchie : les groupes de coordination se forment spontanément mais une fois le projet lancé, on accepte que décident les personnes impliquées, les locaux : ceux qui connaissent le projet, et en même temps en se maintenant comme réseau sans chef et sans porte-parole, et en instaurant par exemple que l’on ne coordonne pas 2 fois la même année, ou en gardant à l’esprit le besoin d’un équilibre débutants/personnes expérimentées, nous ne nous sommes pas institutionnalisés, que se discute sur les listes le leadership de l’une ou l’autre personne et ses méthodes de travail est certes très dur pour celui ou celle qui met tout son cœur, son intelligence et son temps dans l’aventure, il est difficile de ne pas se sentir insulté, incompris, mais c’est le prix pour conserver une organisation non hiérarchisée, rien n’est acquis . Le CI est hiérarchisé depuis le début et

Le FSM et le CI. Pour ce que j’en ai compris, pour y avoir interprété 6 fois et m’y être intéressée par le passé, à la base c’est c’est un groupe de puissants, de représentants qui ont les moyens d’avoir un ou plusieurs Mr forum, qui va à toutes les réunions et forums (leur organisation paie le voyage), c’est en partie l’héritage des débuts : quelques organisations puissantes, françaises, italiennes et brésiliennes essentiellement, ont eu l’initiative du FSM, et ils ont ouvert à d’autres organisations, mais très vite (2003) la longueur des débats à 200 participants a posé le problème que l’on répondait à une question posée à 8h du matin à 17h du soir et ça a été très vite très difficile de travailler ainsi, c’est alors que les organisations qui avaient plusieurs représentants devaient céder un siège, et les problèmes ont commencé. C’est un groupe fermé auquel on est invité à participer… ou pas.

Même si il y a un revirement au sein du CI en faveur d’une démocratisation, Babels devra apporter tous les arguments, et grande partie des solutions elle-même. Même ce qui nous parait évident devra être argumenté, car même s’ils sont d’accord avec la diversité linguistique et l’égalité entre participants (par principe ils ne peuvent pas dire que non) CE N’EST PAS LEUR PRIORITE ! et si nous voulons qu’ils fasse de cet objectif le leur, il nous faut amener tout, tout prêt. et vous plus que nous à FSMed avez du travail sur la planche. Nous avions des conditions idéales humainement, car ils faisaient tout leur possible pour être honnêtes, cohérents, respectueux, etc. ce qui revient à nos idéaux politiques, et bien même ainsi, ça a été difficile

Si on ne veut pas que l’on nous serve des arguments réchauffés du genre : pas assez de sous, pas assez de temps, ça c’est l’idéal mais la réalité impose…, mieux vaut préparer des arguments et plans d’action concrets :

Il n’est inutile de rappeler bien sûr les principes démocratiques, de diversité des langues et même de citer la charte de principes de POA, ou les débats de l’ONU, mais plutôt à mode d’introduction et de conclusion, plutôt que comme base de l’argumentation, en faire le fil rouge. Vos interlocuteurs ont la fâcheuse tendance de reléguer leurs principes au placard lorsque nécessité fait loi, alors le pragmatisme est ce qui les convaincra, non pas les principes. Ce n’est que mon avis, et ça fait 3 ans que j’ai « décroché », mais il me semble que la discussion au CI se pose en d’autres termes :

- Côté économie : sur le dernier FSM à POA il y a eu des séminaires qui ne se sont pas faits, et des interprètes qui étaient là pour rien, alors qu’il y avait besoin d’eux ailleurs, quel gaspillage ! Il faut regrouper les séminaires et ateliers pour aboutir à un nombre raisonnable, pour avoir l’interprétation sur tout, mais ce n’est pas tout, séminaires et ateliers servent à travailler ensemble des questions similaires entre gens d’horizons différents, c’est absurde d’avoir 20 séminaires sur le même thème parce que chacun veut organiser le sien. C’est à la « commission de programme » de trouver des solutions pour regrouper les séminaires et ateliers, le forum y gagnera en qualité. Le problème est qu’aucun forum n’en a encore été capable, dans le cas du FSM ils n’ont même pas fait confirmer par les organisations qu’elles assumeront bien tel ou tel séminaire, et on les comprend : tout ceci sont des détails quand pays après pays toute l’Amérique du Sud passe à gauche. Des détails, ou pas… « À force de fixer le monstre que l’on veut détruire, on le devient » Mircea Eliade.

- Les forums sont en baisse, ils ne recueillent plus l’adhésion et l’enthousiasme, ni populaire, ni des organisations moins puissantes qui ne peuvent se permettre de passer leur vie dans des forums si ils ne peuvent réellement y travailler car l’investissement est trop important, ni des médias !! En tout cas en Europe. En Asie et en Afrique on en est au décollage, et en Amérique du Sud on gagne des présidences (les objectifs des uns et des autres se séparent : les uns réformistes, les autres vont vers le pouvoir, et bien sûr c’est différent). Au CI, ils ont été très vite, et ont sacrifié beaucoup des principes pour aller si vite, et le résultat est que ça retombe comme un soufflet, à niveau mondial. Se pose à eux (et à vous) la survie des forums. Si vous adhérez au projet d’accession au pouvoir, et que vous voyez un point de jonction entre leurs objectifs de renforcer (ou d’endiguer la baisse) des forums et ceux de babels, de démocratie dans le fonctionnement, ce sera un bon argument.

Cathy


Return to “IC/CI - HC/CH - EPA/AEP”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests