babels logo
| | | |
Agenda
+ Babels meetings

Event-related
+ European SF
+ World Social Forum
+ FAME 2012 Alternative World Water Forum
+ Babels Intl. Meeting
+ Archives

Localised
+ Egypt
+ Nederland
+ Argentina
+ Brasil
+ Colombia
+ France
+ Italia
+ México
+ Perú
+ Uruguay
+ Tunisie

Long-term
+ Interpretation equipment
+ SitPrep didactic DVDs
+ Transtrad
+ Lexicons

Participate with Babels!
+ Deutsch
+ English
+ Español
+ Français
+ Italiano
+ Português
+ ελληνικά
+ Pусский
+ Română
+ Hrvatski
+ Magyar
+ Nederlands
+ Polski
+ Català
+ Latviešu


 Accueil > Event-related > Babels Intl. Meeting > Program / Participants

[ en fr ]

Programme : exemples

(Date: 1er septembre 2005)

Voici quelques idées proposées par plusieurs membres Babels. Ces idées sont des exemples de sujets que l’on peut aborder. Bien d’autres thèmes peuvent être proposés, et les exemples ci-dessous peuvent être réarrangés. L’organisation du programmme de la réunion est un processus ouvert.

Il y a au moins deux questions majeures que l’on pourrait aborder : "qui nous sommes" et "comment nous travaillons"

I – ’Qui nous sommes’

Exemples de thèmes :

-Quel est notre but ?

Fournir l’interprétation aux forums sociaux n’est pas un but en soi. Notre but est stipulé dans notre Charte : c’est-à-dire de garantir à tous/toutes le droit de parler dans la langue de son choix, pour promouvoir la pratique de la diversité linguistique. Ce but a plusieurs conséquences : une plus grande présence de langues minoritaires, garantissant la participation de différentes cultures aux discussions "globales", transférant le pouvoir à l’intérieur des mouvements sociaux à d’autres, etc. Ceci signifie une réelle démocratisation des forums sociaux, et des formes nouvelles de démocratie et d’organisation, et le droit à l’expérimentation. De bien des façons, on pourrait dire que si les langues sont un moyen d’oppression, nous voulons en faire des outils pour d’autres mondes possibles.

-Traducteurs contre Interprètes

Babels est essentiellement considéré comme un réseau d’interprètes. Pourtant un nombre croissant de membres Babels sont des traducteurs (souvent expérimentés), avec peu ou pas d’expérience en tant qu’interprètes. Quelles sont les différences entre ces deux professions ? Comment Babels peut-il évoluer pour prendre en compte le nombre croissant de traducteurs/traductrices volontaires ? Quels projets spécifiques peuvent être créés pour les traducteurs/traductrices ?

-qui sommes-nous ? :

Babels s’efforce d’être un réseau horizontal. Quels sont les problèmes liés à cela ? Nous pourrions discuter de démocratie participative, transparence, horizontalité, processus de prise de décision, représentativité, etc. Peut-être pouvons-nous discuter de notre "façon de travailler" en comparant avec l’organisation ’centrale’ des Forums Sociaux - la structure de pouvoir, la confiance, le partage des responsabilités, la présence dans les réunions du CI, ’s’il n’y a pas de projet, nous n’existons pas’, etc.

-Professionnels contre non-professionnels

Depuis sa création, Babels accepte des volontaires non-professionnels, en se basant sur les compétences linguistiques des volontaires, pas sur leurs diplômes ou leur statut professionnel. Quels sont les problèmes et les avantages de cette position ? Comment est-ce que les membres de Babels peuvent aider les interprètes expérimentés ou non-expérimentés à améliorer la qualité de leur travail pour leur permettre de participer aux Forums Sociaux ? Babels et le monde d’interprètes de conférence : implications, enjeux et défis.

-ce que nous ne sommes pas

Quelles sont les différences avec les ONG, syndicats, représentants, ’départements’, partis politiques, etc. Est-ce que Babels devrait adopter une de ces formes d’organisation ?

-Langues minoritaires, langues coloniales

Discussions sur les langues "officielles", "coloniales", "minoritaires". Que signifie ces classifications ? Que peut-on faire pour résister à la pression de ne proposer d’interprétation/traduction que pour les langues "coloniales" ? Est-ce que Babels devrait concentrer ses efforts à proposer une interprétation pour des langues minoritaires ?

-qu’est-ce qu’être volontaire ?

Pourquoi sommes-nous des volontaires, qu’est-ce que cela signifie, quand et pour qui nous portons-nous volontaires au nom de Babels. D’où viennent les volontaires (géographiquement, socialement, politiquement, professionnellement, etc.) ? Aussi : il y a une vie en dehors de Babels — en d’autres termes, on se porte volontaires pour les forums sociaux, mais on peut se porter volontaire à titre individuel pour tout autre chose. Aussi : Babels n’est pas une marque — nous n’avons pas besoin d’être partout — des propositions peuvent être mises sur le forum ; nous n’avons pas le monopole de l’interprétation dans les Forums Sociaux — mais nous n’acceptons pas de travailler dans un système mixte où se côtoient des volontaires et des personnes rémunérées.

-Babels comme acteur politique dans les Forums Sociaux

Bien que membres du CI, nous sommes toujours traités comme des fournisseurs de service. Comment changer l’état d’esprit des organisateurs ? L’interprétation a toujours été un service proposé partout dans le monde, et il faut réussir à ce que les organisateurs, les organisations participantes, et le public des Forums Sociaux comprennent qui nous sommes. Dire qui nous sommes avant le début des conférences ne suffit pas. Il faut faire comprendre aux gens que leur attitude vis-à-vis de la traduction est entièrement régie par des conceptions du marché - "nous voulons de la traduction de qualité", "nous avons besoin de traduction tout de suite (i.e. à la dernière minute)", "on choisit les langues qu’on veut", etc. Quelle est l’influence de Babels dans l’évolution des Forums Sociaux vers de nouvelles formes de participation et d’organisation ?

-Charte Babels

Faut-il la réviser ? comment ?

II – ’Comment nous travaillons’

Exemples de thèmes :

-Modèle d’organisation pour les Forums Sociaux

  • Budget : comment rédiger un budget, faut-il faire des appels de fonds ?, comment gérer le budget, qui gère le budget ?
  • Transports/voyages : quelles sont les options existantes ? comment organiser les voyages, qui s’occupe de ces questions ?
  • Logement : de quoi ont besoin les interprètes ? comment organiser le logement. Le logement solidaire contre le logement "payé" (conseils, problèmes, avantages).
  • Dans la cabine : de quoi ont besoin les interprètes ? Liste d’items ; façons d’organiser tout cela ; coûts. Besoins locaux (chaleur ? froid ? bruit ?)
  • Communication : comment transmettre l’information aux membres Babels depuis la première proposition d’un projet jusqu’aux rapports de debriefing après un FS ? Information et communication avec les organisations qui participent des FS. Peut-être devrions-nous créer un projet longue-durée, comme les lexiques ou transtrad, dédiée à sensibiliser les organisations aux questions qui nous touchent, ce qu’est l’interprétation, ce dont elle a besoin, etc. Parmi les buts d’une campagne de sensibilisation : comprendre les problèmes linguistiques, les prendre en compte, mais aussi aider les mouvements sociaux et les organisations à trouver des volontaires qui leurs soient propres et qui peuvent les aider pour répondre aux besoins linguistiques de leurs organisations ou mouvements sociaux... au lieu de demander l’aide de Babels. Leur montrer comment ils peuvent se débrouiller eux-mêmes.

- Outils Électroniques

Ceci mérite toute une série de discussions, et devrait être sans doute discuté en relation avec d’autres questions (on ne peut pas séparer les outils et la politique), mais l’idée forte est que ces outils nous permettent d’être internationaux, horizontaux, transparents et virtuels. Babels en tant que réseau utilise un nombre d’outils pour travailler et s’organiser. Non seulement ces outils pourraient être exploités par d’autres organisations, mais les développeurs pourraient interagir pour développer des ’ponts’ entre les différentes applications, tout en gardant à l’esprit la nécessité d’être linguistiquement ’international’ (i.e. multilingue) — en d’autres termes : il faudrait que nous puissions utiliser ces outils quelque soit notre langue.

Parmi les outils électroniques qu’utilise Babels :

  • Forum de Discusion (phpbb)
  • Wiki (wikka wiki)
  • Système de Gestion de Contenu (SPIP)
  • Système de listes de diffusion et base de données (PHPlist)
  • Système de listes de discussion internes (mailman)
  • Chat basé sur le web (phpmychat)

Tous ces outils sont des logiciels libres (qu’est-ce que ça signifie ?) Aussi, des membres de Babels connaissent personnellement de nombreux développeurs de ces applications (notamment : wikka wiki, SPIP, PHPlist).

-Nomad, AL.I.S, et des équipements d’interprétation non-propriétaires

Description, évolution. Problèmes, avantages, etc.

-Mémoire et archivage

De nouveaux outils pour l’équipement de traduction et la mémoire (l’archivage et d’autres projets) pour les Forums Sociaux. L’équipement n’est pas qu’un "service" pour les interprètes et les participants dans une conférence, c’est une partie intégrante d’un projet de traduction. La mémoire (la propriété de la traduction, l’organisation des données, la distribution des données, etc.) est une série de projets qui changent également notre manière d’imaginer notre présence et notre efficacité pendant les conférences.

-Logiciels libres contre logiciels propriétaires ; interpétation/traduction en copyleft/copyright

Si les outils permettent l’archivage et la distribution en masse de notre interprétation, quelles sont les conséquences pour notre travail ? Quels sont les avantages et les inconvénients des systèmes de copyright/copyleft ?

-Nouveaux projets

Développement de nouveaux outils pour permettre : le sous-titrage de films ; la traduction de documents via internet(TranslationTool) ; des logiciels libres pour traducteurs et interprètes (BaBOO) ; l’interprétation en simultanée via internet, etc.

 
Version à imprimer Version à imprimer

Dans la même rubrique

logo_spip firefox css xhtml | Espace privé problemes | Plan du site | top