--

Propositions pour l’organisation de la traduction FSM 2006 – Bamako

La traduction représente un coût important pour le budget d’un Forum quel qu’il soit. Ces dernières années sur 6 Forums différents, ce coût pouvait varier grandement suivant le budget général de chaque événement. Il a toujours représenté néanmoins environ un tiers (30%) du budget total.

L’appel au marché durant les premiers Forums mondiaux tant pour ce qui est des interprètes que de l’équipement loué, n’a pas permis de remplir les différents besoins des forums ni d’atteindre leurs buts politiques. L’appel aux volontaires a permis, depuis, l’accroissement significatif des langues utilisées durant les Forums (de 4 à 15 en moyenne) et la mise en place d’équipements qui non seulement permettent la diffusion du son dans les salles de conférence, mais aussi leur enregistrement et archivage. Ces archives sonores des conférences dans les différentes langues permettent leur diffusion libre de droit à des personnes ne pouvant faire le déplacement ou de toucher plus tard des personnes qui n’avaient pas entendu parler du Forum. Si les problèmes de diffusion (accord avec des radios, utilisation par les différentes organisations qui le souhaitent) ne font pas partie de ce rapport, la constitution du corpus matériel, si.

A l’heure où est écrit ce rapport, le budget global du FSM Bamako n’est pas connu. Nous prenons aussi en compte, le fait que le FSM à Bamako marque le début d’un processus long qui démarre tardivement pour ce qui concerne la traduction. Les indications ci-après doivent permettre aux personnes du comité d’organisation de prendre des décisions collégiales pour ce qui concerne la traduction. Il faut cependant prendre en compte les délais de préparation. Ces décisions devraient donc être prises avant la première semaine de décembre 2005.

Besoins en traduction

a) Traduction des intervenants et intervenantes.

La traduction des intervenants et intervenantes est paradoxalement celle qui pose le moins de problème. Pour résoudre le problème il faut connaître les langues parlées par chacun-e des intervenant-e-s suffisamment en avance pour prévoir des solutions adaptées. La notion de « savoir en avance » renvoie à l’organisation du programme du Forum. Cependant on peut l’évaluer au plus tard à la semaine qui précède le FSM.

b) Traduction pour le public.

Traduire simultanément pour le public dans une ou plusieurs langues autres que celles des intervenants est la méthode qui réclame le plus de moyens et le plus d’organisation. En termes d’organisation cela réclame :

A ce jour une première estimation peut faire penser que 90% du public attendu (en incluant les intervenant-e-s) seront francophones au moins en deuxième langue. Il s’agit donc de mettre en place rapidement un matériel adéquat et qui correspondent aux besoins.

Coûts estimés pour l’équipement : trois billets d’avion aller-retour de personnes (probablement venant d’Europe) amenant ce matériel pour l’installer et le régler durant le FSM. (+ prise en charge du logement chez l’habitant pour ces personnes dont on peut estimer l’arrivée une semaine avant le Forum).

Les langues à prendre en compte (ceci n’est qu’une estimation. Il faudra que le comité d’organisation indique clairement dès le début du processus les langues qui seront intégrées au FSM) sont le FR et l’EN au moins, certaines des langues de l’Afrique de l’Ouest (en particulier Wolof, Bambara, Haoussa) et sans doute le Swahili pour mettre en valeur le début du processus qui doit amener au FSM07 au Kenya dont la présence peut être assuré par la participation de deux interprètes. Le nombre total d’interprètes nécessaires est d’une vingtaine de personnes : 4 par cabines ou matériel installé.

Coûts estimés : 10 000 euros. Base de calcul : Aller-retour Dakar-Bamako où résident déjà un groupe d’interprètes volontaires, plein tarif (tarif pris sur un site Internet international ne tenant pas compte des compagnies à bas-couts ni des tarifs préférentiels obtenus auprès d’agences locales). (+ prise en charge du logement chez l’habitant pour ces personnes dont on peut estimer l’arrivée de deux à trois jours avant le Forum).

Budget : D’après cette première estimation on peut donc estimer qu’un budget autour de 15 000 euros permettent de remplir les besoins de base du Forum tout en lui permettant de développer réellement d’autres ambitions plus politiques.

c) Traduction pour un public différé

Traduire simultanément durant certaines conférences identifiées et dans certaines salles identifiées au moyen d’un équipement d’enregistrement numérique. Ces traductions pourront être mises à disposition avec un léger différé de quelques heures, via un site Internet identifié (le serveur existe déjà) si une connexion internet est disponible sur les lieux du Forum. Avec suffisamment de publicité, ces enregistrements peuvent aussi se trouver à disposition dans le « Média-center » pour toutes les radios qui souhaiteraient les utiliser.

Le problème de cette méthode de traduction est plus un problème d’organisation que de technique. Ce projet de traduction est « blanc » pour le budget qui prévoit donc la présence surnuméraire dans la même enveloppe budgétaire d’interprètes en nombre suffisant et pour des langues choisies. Il est basé aussi sur la disponibilité dans les salles d’un matériel informatique, type ordinateurs portables (qui peuvent être amené par des participant partie-prenante : Babels en a déjà 4 qu’il peut mettre à disposition) ou « ordinateurs de bureau » si le Forum a accès facilement à ce type de matériel.

Besoins en organisation

Ces trois personnes sont suffisantes pour pouvoir assurer de la réussite de ce projet. Elles sont du reste indispensables à la réussite du projet compte tenu de la rapidité avec laquelle tout le monde doit agir.

close window