babels logo
| | | |
Agenda
+ Babels meetings

Event-related
+ European SF
+ World Social Forum
+ FAME 2012 Alternative World Water Forum
+ Babels Intl. Meeting
+ Archives

Localised
+ Egypt
+ Nederland
+ Argentina
+ Brasil
+ Colombia
+ France
+ Italia
+ México
+ Perú
+ Uruguay
+ Tunisie

Long-term
+ Interpretation equipment
+ SitPrep didactic DVDs
+ Transtrad
+ Lexicons

Participate with Babels!
+ Deutsch
+ English
+ Español
+ Français
+ Italiano
+ Português
+ ελληνικά
+ Pусский
+ Română
+ Hrvatski
+ Magyar
+ Nederlands
+ Polski
+ Català
+ Latviešu


 Accueil > Event-related > European SF > FSE-ESF 2004 > Languages - ESF2004

[ de en es fr it ]

Les langues et le FSE 2004

(Date: 16 septembre 2004)

Document de discussion présenté au comité britannique de coordination du FSE 2004 - (01/04/04)

Généralités

Le réseau Babels a été créé en préparation au FSE 2002 à Florence, auquel il a fourni 300 interprètes simultanés bénévoles, prévenus peu de temps avant cet événement. Lors du FSE 2003 à Paris, Babels a fourni environ 1 000 interprètes simultanés.

A l’occasion du FSE 2003, le budget total des activités de Babels, telles que les dépenses des interprètes et traducteurs bénévoles ou les activités des coordinateurs de Babels, était d’environ 400 000 livres. Ces dépenses comprenaient le remboursement des frais de déplacement jusqu’au FSE, l’hébergement gratuit (les interprètes de Babels avaient priorité sur les logements chez l’habitant), le transport gratuit à Paris pour la durée du FSE, la distribution de thé, café et casse-croûtes dans les salles de repos des interprètes, et l’occasion aussi pour les coordinateurs européens de Babels de se rencontrer grâce à la prise en charge des frais de transport pour certaines de leurs réunions.

Le coût moyen de transport par interprète était d’environ 230 livres. Un des objectifs de Babels pour le FSE 2003 était que les interprètes viennent de lieux aussi variés que possible. Babels a aussi essayé de trouver un juste milieu entre les interprètes professionnels / expérimentés, les interprètes occasionnels et ceux dont c’était la première expérience.

Pour évaluer les frais liés aux interprètes bénévoles, il convient aussi de prendre en compte le prix des interprètes de conférence professionnels (entre 400 livres et 700 livres par jour). Sans ces interprètes bénévoles, le Forum social européen ne serait pas ce qu’il est.

Relation avec les groupes de travail du FSE

Lors du FSE 2003, nous n’avons connu les besoins en langues pour les sessions plénières et les séminaires que peu de temps avant le FSE, alors que le processus de recrutement des interprètes avait commencé depuis longtemps déjà. Ceci impliquait des difficultés à recruter des interprètes correspondant aux besoins des différentes réunions. Afin de s’assurer que les interprètes disponibles correspondent le mieux possible aux besoins des sessions plénières et des séminaires, Babels aura besoin de travailler avec le groupe du programme FSE.
Babels souhaite avoir au moins un représentant à la réunion du groupe de travail le 16 avril à l’Assemblée européenne d’Istanbul.

Les langues et le FSE

Le FSE 2003 comptait cinq langues officielles : l’anglais, le français, l’espagnol, l’allemand et l’italien. Nous avions essayé d’assurer un minimum d’au moins quatre langues à chaque session. Un certain nombre d’autres langues avaient été utilisées en plus de celles-ci mais elles étaient largement considérées comme complémentaires.

Au Forum social mondial de Mumbai en 2004, le concept de langue « officielle » a été élargi, et il y avait environ 15 langues considérées comme « officielles ». Pour certaines d’entre elles, on considère que cela a contribué à l’augmentation du nombre de participants parlant une certaine langue.

Le point de vue actuel de Babels concernant le choix des langues reflète les principes exposés ci-dessous. Cependant, Babels a besoin de plus de temps pour suggérer une proposition détaillée. Votre collaboration et vos suggestions sont les bienvenues.

- 1 L’abolition de la distinction entre langues « officielles » et « non officielles ».

- 2 Une plus grande variété de langues fréquemment représentées et une meilleure correspondance entre langues offertes et demandées qu’au FSE 2003.

- 3 Une meilleure représentation des langues d’Europe de l’Est en accord avec la volonté du FSE d’attirer plus d’orateurs et de délégués d’Europe de l’Est.

- 4 Discussion du rôle des langues des communautés immigrées et dans quelle mesure Babels peut fournir des interprètes dans ces langues.

- 5 Discussion du rôle de la langue des signes et dans quelle mesure Babels peut fournir des interprètes de la langue des signes.

- 6 Idée sous-jacente que le choix des langues disponibles peut modeler le FSE en termes d’origine des délégués et des orateurs (comme c’était le cas au FSM à Mumbai)

- 7 Etant données les contraintes financières rencontrées pour le FSE 2004, Babels essaiera de trouver un maximum d’interprètes provenant de la région de Londres (leurs besoins en transport et en logement seront minimes). Cependant, nous voudrions faire venir des interprètes d’Europe de l’Est, et cela en priorité par rapport à ceux d’Europe de l’Ouest : cette proposition devra faire l’objet de plus amples discussions au sein de Babels.

Bien sûr, étant données les contraintes financières déjà évoquées, il sera nécessaire de trouver un équilibre entre la volonté d’offrir un service tout compris, les problèmes d’ordre pratique et les coûts liés au recrutement des interprètes.

Il semble que le FSE 2004 proposera un nombre réduit de sessions plénières et de séminaires par rapport au FSE 2003. Cela signifie un besoin réduit d’interprètes (et en conséquence un niveau de dépenses générales inférieur), même s’il est trop tôt pour donner un chiffre exact.

 
Version à imprimer Version à imprimer

Dans la même rubrique

logo_spip firefox css xhtml | Espace privé problemes | Plan du site | top